Carnet de route : « FIMU », 3 jours complètement à l’Est

FIMU2013-Deputies

Ayant enfin terminé sa brochette d’agneau d’anniversaire, notre bassiste Rivers Moreno vous livre les petits secrets de notre déplacement au FIMU (Belfort, 18-20 mai 2013).

C’est le regard fatigué et un peu ébloui par la lumière du grand hall de la Gare du Nord que le groupe se retrouve le samedi matin à 08h00 pour prendre possession de la DEPUTIES-mobile. Au programme : 1 000 kilomètres A/R de bitume vallonné direction le FIMU de Belfort. Une fois le traditionnel Tetris de sacs, guitares et cymbales bien en place dans ce joli break des familles, c’est parti pour un long périple vers l’Est, ponctué de Vitamin water, salades Sodebo et autres Choco moooo, devenus nos plus fidèles compagnons de route.

A l’arrivée, première satisfaction : le soleil est là, tout comme les Belfortains (qu’il faut apparemment qualifier désormais de Terrifortains) qui ont investi les rues dans une ambiance bon enfant qui sent bon les frites. La légendaire vessie de Sharif nous ayant condamné à de nombreux pit stops sur la route, nous foulons le sol du 9-0 avec quelques heures de retard sur le planning, ce qui ne laisse que peu de temps pour les présentations. Une fois nos badges récupérés, Loïc, notre accompagnateur pour le weekend, nous conduit directement à la scène du Conservatoire pour les balances.

Les quelques petits soucis techniques de départ sont bien vite oubliés, et les premières notes d’Hustler ne tardent pas à gronder face à une foule qui délaisse rapidement la pelouse pour tendre l’oreille et se rapprocher. Le groupe est en pleine forme, le son est énorme, et le public répond plus que présent, des aficionados du premier rang jusqu’à la passerelle au loin où les gens manifestent leur enthousiasme. Notre « First Date » avec Belfort s’est passé comme dans un rêve, ne reste qu’à conclure lors du 2eme rencard, le lendemain sur la grande scène de l’Arsenal. Nos disques s’arrachent comme des petits pains, et le groupe se prête même au jeu d’une séance de dédicaces et d’une interview donnée à l’incontournable « Est républicain ».

Après un rapide passage par la case hôtel / salle de bains, nous franchissons le seuil du mythique Bosphore, bar restaurant du centre ville qui sert de gargantuesques grillades-frites, qui nous hantent encore. Spéciale dédicace à la brochette d’agneau qui dépasse de la table, surnommée « le bras d’enfant » par les habitués. Les cognac-Schweppes s’enchainent, et la patronne nous achève sans vergogne avec un fraisier gros comme une plaque de béton, à l’occasion des 30 ans de votre serviteur (Hugues, bassiste). La soirée se poursuit chez la non moins mythique Lucie Zéro, où un blind test incandescent et des mojitos sans soft mettent le feu aux poudres. Arrive le moment tant attendu : le repos du guerrier. C’était sans compter sur l’orchestre polonais qui a tronçonné la porte d’entrée de l’hôtel et envahi les couloirs. Le pays de la vodka fait honneur à sa réputation : la nuit sera courte et agitée.

Photos du FIMU 2013 - Deputies

L’effort, pourtant, n’est pas sans récompense. Attablés devant un solide petit déjeuner, nous savourons l’engouement de la presse locale pour la prestation de la veille : « DEPUTIES fait la loi », titre même « L’Est Républicain ». Rien à ajouter. Le groupe se partage le territoire avec les amis nancéens The Napoleons, eux aussi auteurs d’une performance remarquée. Entre deux averses, la journée défile, et le groupe se retrouve de nouveau sur scène. Il est 17h et nous sommes aux pieds du lion. Pression. La scène est immense, la foule compacte, les nouveaux fans dans les starting blocks. Signe des dieux, le soleil fait son apparition. Le 2eme rendez-vous tient toutes ses promesses, et c’est devant les caméras de France 3, qui retransmet le live, que nous emballons le FIMU définitivement par notre plus gros concert à ce jour (vidéo disponible ici).

En descendant de scène, nous n’avons qu’une idée en tête : retourner au Bosphore pour fêter la victoire dignement à grands coups d’entrecôtes et de cognac-Schweppes, qui ont décidément un goût de reviens-y. A regret, nous saluons une dernière fois la valeureuse Lucie Zéro, et notre séjour en Franche-Comté s’achève tôt le lendemain, par de longues heures de route sous un déluge ininterrompu. Trempés mais heureux, les DEPUTIES retournent à la maison, de nouveaux fans en poche et grandis par cette très belle expérience. Tous de l’Est, Bel4 Eva.

Regarder la vidéo France 3
Regarder la vidéo du concert de DEPUTIES sur le site de France 3

Merci … Lionel, Jérémy, l’équipe organisatrice et les bénévoles du FIMU, Loïc, France 3 Franche-Comté, L’Est Républicain, Le Pays, The Napoleons, Lucie Zéro, Maral Sabbagh pour ses belles photos, les fans fidèles du 1er rang, le Bosphore…

Laisser un commentaire